1. MONTESSORI, L'ESPRIT ET LA LETTRE

 

Transformer ses pratiques de classe
à la lumière de la pédagogie Montessori


Pierre Faure s’est beaucoup inspiré de Maria Montessori, en particulier pour les jeunes enfants de 3 à 6 ans. C’est pourquoi il nous a semblé important de signaler ce livre récent écrit par Bérengère Kolly, maître de conférences en Sciences de l’Éducation à l’Université Paris-Est-Créteil. Celle-ci interviendra dans le cadre du colloque « De Maria Montessori à Pierre Faure. Convergences et différences ». que notre Association organise à L’Institut Catholique de Paris le samedi 16 mars 2019.


Cet ouvrage entend être un complément aux différentes publications qui abordent les « techniques » Montessori et les activités possibles à partir du matériel montessorien. Il revient sur ce qui fait le cœur de la pédagogie et rappelle le sens de la démarche montessorienne.
Il s’adresse aux éducateurs montessoriens et à tous les enseignants qui voudraient modifier ou auraient déjà modifié leurs pratiques selon cette pédagogie. À la fois théorique et pratique, il s’appuie sur les principaux textes de Maria Montessori et donne de nombreux exemples et conseils.
Il revient sur la pensée de Maria Montessori et rappelle les grands principes qui fondent sa pédagogie : une pensée de l’enfant comme être spécifique, une remise en question de l’adulte, une affirmation de la nécessité de donner à l’enfant des clés pour qu’il se saisisse au mieux du monde qui l’entoure. Il insiste sur la démarche éthique de l’enseignant et sur la proposition radicale de la « libération » de l’enfant dans la classe.
Il aborde également une dimension peu connue de la démarche montessorienne :
la formation de la société enfantine et la coopération dans la classe.
Il tente enfin également de restituer la pensée montessorienne dans son contexte historique et de souligner ses implications philosophiques.
Le titre est une référence à Claparède, qui indiquait dans les années 1920 que la valeur de la pédagogie montessorienne se mesurait autant à sa « lettre » qu’à son « esprit ».
Ce titre rappelle ainsi que les techniques ne suffisent pas à faire une pédagogie : toute pédagogie doit être habitée et incarnée, ici par une démarche particulière de l’adulte, qui reconnaît à l’enfant sa liberté fondamentale et sa puissance particulière à être au monde.


Bérengère Kolly


 


Sommaire de l’ouvrage :


I. Trois notions pour comprendre l’enfant : esprit absorbant, périodes

   sensibles et normalisation
1. S’inscrire dans l’humanité : « l’esprit absorbant »
2. Les périodes sensibles
3. La croissance psychique et la « normalisation »
II. Libérer l’enfant : éducation sensorielle, « matériel » et discipline de soi
1. Approfondir sa présence au monde : l’éducation sensorielle
2. Favoriser la puissance
3. L’enfant et le mouvement : liberté et discipline de soi
4. Considérer l’enfant comme un être digne du monde : réel et imaginaire
5. Le temps de l’enfant
III. Le maître ou la maîtresse montessorienne
1. L’agir montessorien : trois postulats
2. L’agir montessorien : le triangle topogénétique des actions du maître
3. L’agir montessorien : pratiques spécifiques
IV. La vie éthique
1. De la formation de la société dans la pensée montessorienne
2. De la maîtrise de soi au « corps collectif des enfants »
3. Volonté et obéissance : l’apparent paradoxe montessorien
Envoi : un plaidoyer pour l’enfance